Comparaison Dallas – Montréal : la suite

03/10/2016

 

Par Francis Beaumont

Suite de l’article Royal 2016 : se comparer aux meilleurs!

 

Comme toute analyse statistique, plusieurs angles peuvent être pris pour émettre différentes hypothèses. Grâce à l’apport de nos fans, nous avons déjà eu des commentaires constructifs nous permettant d’avoir encore plus de perspectives face aux données récoltées. Un de ces commentaires très pertinent nous est provenu d’Olivier Turcotte, se questionnant sur le choix des données absolues plutôt que relatives par rapport aux points joués. Son argument étant que Dallas ayant joué plus de points, il était difficile de comparer des pommes avec des pommes. C’est en effet plus que valable comme argument.

 

J’ai donc voulu apporter une analyse supplémentaire en prenant le % des points joués par les joueurs. Donc par exemple, si un joueur a joué 100 points défensifs et que l’équipe a joué 200 points défensifs on considérera que le joueur a joué 50% des points défensifs. A la lumière de ce changement voici les résultats :

 

 

Points Offensifs

Les stars offensives de Dallas ont joué un % impressionnant de la totalité des points. On a 3 joueurs qui étaient présents sur plus de 75% des jeux offensifs et 7 à 40% et plus. On a même un joueur qui a joué plus de 90% des points!

 

Si on compare avec le Royal, aucun joueur n’a joué plus de 75% des points offensifs mais il y a tout de même 6 joueurs ayant joué 40% et plus des points.

 

comparatif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Points Défensifs

Les stars défensives de Dallas ont été beaucoup plus sollicitées qu’à Montréal. Un total de 4 joueurs étaient présents sur plus de 50% des points défensifs et 9 pour 40%.

 

Si on compare avec le Royal, il n’y a que Charles Bariteau qui dépasse le 50% et seulement 3 joueurs étaient présents plus de 40% du temps.

 

comparatif2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conclusion

La conclusion est la même que dans l’article précédent, soit de dire que Dallas utilise souvent les mêmes joueurs et que c’est moins le cas à Montréal. Cette analyse a l’avantage d’être plus objective et indépendante de la totalité des points joués.

 

Comme vous pouvez le constater, ceci est un autre bel exemple du dynamisme et de l’implication de la communauté d’ultimate. J’espère que vous aurez d’autres commentaires constructifs et que nous ferons des analyses de plus en plus pertinentes dans le futur.

 

Merci encore Olivier Turcotte et à bientôt!

 

Francis Beaumont

fb@fbinfo.net

 

fbinfo-logo

 

 

 

 

 

Share Button





Voir les autres nouvelles >>