Stats Royal 2016 : les distances

21/12/2016
Par Francis Beaumont et Mélissa Palander

 

Un élément très intéressant qui a été ajouté aux statistiques cette année sont les données reliées à la distance. Bien que ça demande un peu plus d’effort à la base, cette donnée statistique devrait être prise de façon rigoureuse par l’ensemble des équipes.

 

Au moment où nous avons commencé à utiliser ces options de UltiAnalytics, nous étions la troisième équipe à l’expérimenter ! Encore une fois, Montréal est à l’avant-garde et c’est avec plaisir que nous avons pu collecter des informations sur 4 parties cette année. Ça reste peu mais c’est beaucoup trop intéressant pour ne pas en discuter!

 

Types de distance

En premier lieu, il vaut la peine d’expliquer 3 types de distance recueillies et sur lesquelles nous avons décidé de mettre de l’emphase.

 

Les verges totales

Ces distances sont celles calculées en fonction de la distance parcourue par le disque peu importe que ce soit latéralement ou vers notre zone des buts ou la zone des buts adverse. Donc, si on lance un disque 20 verges vers l’avant et 20 verges vers les côtés, si vous vous rappelez de vos mathématiques cela fait une passe de 28.3 verges. J’ai trouvé un petit utilitaire sur internet qui fait les calculs en fonction d’un triangle :

 

http://www.cleavebooks.co.uk/scol/calrtri.htm

 

Voici la représentation sur un terrain d’ultimate :

terrain

 

Verges latérales

Cette distance est celle calculée d’un « sideline » à l’autre. Dans notre exemple précédent, si on avait fait une passe de 10 verges vers l’avant et 10 verges de côté, les verges latérales seraient de 10 verges.

 

Verges vers Goal

Cette distance est celle faite en progression vers la zone des buts adverses. Donc, si on fait une passe de 10 verges vers l’avant et 10 de côté, nous comptons 10 verges de progression. Si ensuite on fait une passe au « dump » et on perd 5 verges alors on soustrait 5 verges au total des verges vers Goal.

 

Distance sur laquelle on met le focus

Les verges vers Goal. Un peu comme au football, ce qu’on veut voir avant tout c’est la progression avant, arrière sur le terrain pour voir si on s’approche ou on s’éloigne de la zone payante. C’est certain que toutes les autres données sont là et qu’elles pourront être analysées dans le futur pour apporter des ajustements ou pour faire des analyses pointues sur d’autres sujets. Mais pour l’instant la majorité du travail sera fait avec la distance vers Goal.

 

Ratio distance vers Goal vs Latéral

Dans nos analyses, le premier élément qui a ressorti est la différence entre les distances lancées vers les buts vs la distance parcourue d’un « sideline » à un autre.

 

Quel est ce ratio selon vous? Pour chaque verge lancée vers l’avant quelle est la distance latérale parcourue? J’ai été surpris de constater que la distance latérale est pratiquement le DOUBLE de la distance vers Goal! Donc si un joueur fait 200 verges vers les buts dans sa partie il en aura probablement parcouru 400 latéralement ! C’est impressionnant !

 

Stats Royal globales

Durant les 4 matchs comptabilisés, l’équipe a fait 4857 verges vers Goal soit 1214 verges par match. C’est l’équivalent de traverser le terrain au complet plus de 10x! Si on regarde les stats latérales ou absolues c’est encore plus.

 

vgs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En moyenne par lancer, on a des passes de 4.1 verges. Il faut dire que plusieurs petites passes avant et arrière se font pour une passe de plus de 30 verges. D’ailleurs, c’est ce chiffre que nous avons décidé d’utiliser pour considérer une passe « longue » : + de 30 verges.

 

Ce que j’attends avec impatience c’est de pouvoir comparer ces chiffres avec ceux de d’autres équipes. Mais comme ces statistiques sont en mode expérimentales, présentement nous ne pouvons que nous comparer à nous-même.

 

Les longs

Les longs sont les passes ayant parcouru plus de 30 verges vers les buts. Ça demeure un chiffre arbitraire et étant les premiers à faire des statistiques de ce genre, il n’y a encore aucun standard existant sur ces données. Pour l’instant, encore une fois, on ne peut que se comparer à nous-mêmes. En tant qu’équipe, voici notre % de complétion pour les passes en général comparées aux longs. À noter que l’équipe tente environ 42 longs par match. C’est plus que j’aurais imaginé.

 

completion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Royal atteint 30% de complétion sur une longue. J’imagine qu’un objectif réaliste devrait être d’au moins compléter 50%. Pour le pourcentage de complétion général, on devrait garder un ratio de 92% et plus. Donc dans les 2 cas on est en-dessous de nos propres objectifs.

 

Dans la prochaine analyse, nous nous pencherons fort probablement sur les analyses de distance mais au niveau individuel. Je voudrais le faire maintenant mais je sens que mes articles sont déjà assez longs… ce sera donc pour une prochaine fois! Vous constaterez davantage la pertinence de ces données lorsque nous l’appliquerons à des joueurs.

 

D’ici là, si vous avez des suggestions ou opinions, n’hésitez pas à nous les communiquer.

 

Francis Beaumont
Mélissa Palander

fb@fbinfo.net

 

fbinfo-logo

 

 

 

 

 

Share Button





Voir les autres nouvelles >>