Cam Burden signe avec le Royal

20/01/2018

 

 

Click here for english article and interview

 

Cam pratique l’ultimate depuis 15 ans, il a commencé quand il avait 12 ans. Il a joué avec l’équipe junior de Winnipeg MOFO en 2007 et a, par la suite, migré vers Winnipeg General Strike en 2008. Il a été co-capitaine de cette équipe de 2011 à 2017. Cam a également représenté le Canada en 2008 au WUGC (junior), en 2015 au WCBU (open), en 2016 au WUGC (mixte) et, en 2017, au WCBU (mixte).

 

Cam est un excellent athlète, un joueur intelligent qui apporte énormément d’intensité dans les matchs. Plusieurs joueurs du Royal ont joué contre lui au CUC l’an passé et ils sont tous du même avis: il est un vrai guerrier sur le terrain. Il amène avec lui une solide expérience et nous sommes très heureux et excités qu’il se joigne à notre équipe.

 

 

Pour vous le présenter, nous avons fait une courte entrevue, voici ses réponses.

 

Quel âge as-tu?

28

 

Qu’est-ce qui t’intéresse à part l’ultimate? Autres intérêts?

Tout ce qui est actif, qui bouge. Je joue beaucoup au disc golf pendant l’été et j’essaie de jouer au hockey à la patinoire du quartier pendant l’hiver.

 

Avais-tu déjà envisagé de rejoindre l’AUDL avant de recevoir notre invitation?

Définitivement. Je soupçonne que tous les joueurs d’ultimate y ont déjà pensé ou, du moins, sont curieux de savoir ce qui s’y passe. J’ai toujours pensé que l’expérience devait être très amusante.

 

Es-tu heureux de venir à Montréal?

Absolument. Je n’ai jamais vraiment visité Montréal mais je n’ai eu que des bons mots! Je n’ai jamais habité dans une autre ville que Winnipeg alors je suis ravi de pouvoir découvrir celle-ci.

 

Quelle est ta plus importante réussite au ultimate?

Terminer en 10e position au WUCC 2014 avec General Strike, nous étions pré-classé 32e sur 48 équipes.

 

Quel est ton souvenir le plus cher au ultimate?

Au WUCC 2014, nous avons joué contre Nomadic Tribe du Japon. Le gagnant allait jouer pour la 9e position. Notre O-line n’a eu que quatre (4) revirements pendant le match, récupérant à chaque fois le disque et marquant le point par la suite. Nous n’avons jamais été brisés. Notre défensive n’a pas généré de revirement de tout le match, leur offensive ne perdait pas le disque. Après avoir égalé le match à 14-14, notre O-line est restée sur le terrain pour jouer en défensive. Nous avons été en mesure de créer un revirement et de marquer le point, le seul bris du match. Nous avons échangé des points jusqu’à la fin et nous avons gagné 17-16. J’ai participé à ce revirement et j’ai marqué le but gagnant dans ce qui était le match le plus fou auquel j’ai participé.

 

As-tu pratiqué un autre sport avant l’ultimate?

Dans ma jeunesse, j’ai touché à plusieurs sports. J’ai joué principalement au baseball l’été et au hockey l’hiver.

 

Quel type de joueur es-tu? Quelles sont tes forces?

Handler. Force offensive : vitesse (avec ou sans le disque). Force défensive : aide en poach.

 

Quel est ton lancer préféré?

Lancer revers, côté bris, sans pivot, lâché rapidement.

 

Tu as joué dans la ligue open lors des dernières semaines, qu’en as-tu pensé?

Je pense que c’est super! C’est un jeu rapide avec un bon éventail de niveaux de compétence. C’est un excellent entraînement et on touche souvent au disque. Ce que j’aime le plus, c’est que tout le monde est encourageant tout en étant très compétitif. Vous n’avez pas à vous soucier de faire un mauvais lancer, d’échapper le disque ou de faire une erreur en défensive. Vos coéquipiers restent solidaires quoi qu’il arrive. C’est une très bonne ambiance pour tous ceux qui désirent développer leur jeu.

 

Quel est ton film préféré? Pourquoi?

Billy Madison. C’est bon, un vieux classique, une comédie à l’humour immature.

 

Quel est ton musicien préféré? Pourquoi?

Jack White. Un artiste unique, des bases de blues, tout ce qu’il touche se transforme en or.

 

Est-ce que tu as eu un mentor au ultimate, une personne qui t’a inspiré dans ta jeunesse. Qu’as-tu appris de cette personne?

Jen Stark. Elle m’a introduit au sport et a été mon entraîneuse ​​tout au long de mes années scolaires. Nous sommes devenus de bons amis et avons récemment été co-entraîneurs de ce même lycée pendant quelques années. Elle m’a appris l’importance de donner à quelqu’un (ou à quelque chose) plusieurs chances. Grâce à ce conseil, j’ai pu créer plus de bonnes relations amicales et j’ai découvert beaucoup plus de musique. Cela m’a aidé à grandir en tant qu’individu.

 

 

Ne ratez pas votre chance de voir Cam à l’oeuvre, achetez vos billets de saison maintenant!

Share Button





Voir les autres nouvelles >>