ALIGNEMENT 2015 : Olivier St-Denis

#26 – Olivier St-Denis
Sherbrooke
Bloody Gary, Gecko, TC U19 et U23, Mephisto
Recrue
Consulter sa carte de joueur >>

 

 

 

Mot du joueur :

2005-2008. Mes début dans les ligues secondaires de Sherbrooke. Je jouais pour l’école secondaire de Bromptonville, toujours coaché par mon premier entraîneur : Bruno-Pier Demers, ancien joueur du Royal.

 

2008. Vincent Houle part le projet S16. Je me fais intégrer par Vincent et je joue mon premier tournois hors scolaire : le Memphré.

 

2009- Vincent m’a donné la piqure lors du Memphré. Pour moi, il n’est pas question que j’arrête de jouer au frisbee. Je m’inscris à la ligue junior de Sherbrooke et je commence ma carrière junior compétitive avec Green Monster. Ce premier été d’ultimate frisbee fut mémorable et ma passion pour ce sport a continué à grandir, me forçant à toujours me passer.

 

2010. Je suis sélectionné sur l’équipe Voodoo qui se voulait être une fusion de Trois-Rivières et de Sherbrooke. Cette équipe était entrainée par nul autre que Vincent Houle et Marie-France Hivert qui très présente à l’époque pour le développement junior. Ce fut aussi ma première présence au CUC à Sherbrooke. J’étais présent dans les estrades lors de la finale RIP-ONYX, j’étais ébloui par les jeux athlétiques et plus particulièrement l’énergie que mettait Raynald Nemours sur le terrain. Je suis bien content de sa sélection cette année. Je crois qu’il va amener beaucoup à l’équipe grâce à son son expérience.

 

2011. Les Championnats canadiens sont à Ottawa. J’accompagne l’équipe Conspiracy qui était toujours coaché par Vincent Houle. Après m’avoir vue progresser pendant les 3-4 années précédentes, il m’offre un rôle important dans l’équipe et me donne énormément de temps jeu, ce qui m’a permis d’affronter les meilleurs juniors de chaque provinces et de continuer de m’améliorer en vue des essais pour l’équipe canadienne qui arrivaient à l’hiver 2012.

 

2012. Un nouveau projet est mis en branle au Québec. Hydro prend vie et son seul but est de performer aux CUC à Victoria. Je participe au camp de sélection d’Équipe Canada U19. Les Championnats du monde étaient à Dublin en Irlande. Quelques mois après la sélection, je reçois un courriel positif de la part des entraîneurs de l’équipe. Je devai me préparer pour l’Irlande. Objectif : l’or. Après une semaine de tournois, avec une température non commode ressemblant au climat d’un ouragan, nous avons gagné la médaille de bronze. Perdant contre les États-Unis en demi-finale. Nous avons tout de même terminé le tournoi avec une victoire contre l’Allemagne, nous redonnant le sourire pour le reste du voyage. Au niveau académique, je suis alors au Cegep et je commence à jouer au printemps dans l’équipe universitaire entrainée par Nicolas Vanasse. Je participe à mes premier CUUC à Waterloo. Deux mots: Température légendaire.

 

2013. Nicolas Vanasse amorce le projet Gecko qui a pour objectif le Top 3 aux CUC en vue des mondiaux en Italie. Nous terminons 4e. Notre seule chance de participer au mondiaux viens de nous passer sous le nez. Participation pour une deuxième année consécutive au CUUC avec les Petits Renards à Ottawa.

 

2014. Année importante pour l’ultimate frisbee québécois. Naissance du Royal. Je m’essais, mais malheureusement je ne suis pas sélectionné parmi les joueurs. Je fais partis de la relève et je m’entraine avec le Royal 1 fois par semaine, me familiarisant avec les nouvelles règles de la ligue américaine de Frisbee. Ce n’est que partie remise! Mephisto c’était classé pour les Mondiaux. Je dois donc participer aux sélections. Mon seul but : Handler D Line en Italie. Les entraîneurs me contactent et je me vois forcé d’acheter un billet d’avion.

 

2015. Royal. Équipe Canada U 23. Du haut des mes 20 ans, je crois que ça promet pour mes années futures d’ultimate frisbee.

 

 

 

Le numéro 26 en action :

Photos à venir…